— Le cheval qui, pendant un quart de siècle, a mené le docteur Pascal à ses visites. Dans les derniers mois, le vieux Bonhomme devient aveugle et, par reconnaissance pour ses services, par tendresse pour sa personne, on ne le dérange plus guère [48]. En lui, Pascal aime l’animalité entière, tout ce qui traîne et tout ce qui se lamente au-dessous de l’homme [133]. Bonhomme, complètement aveugle, les jambes paralysées, meurt un matin sur sa litière et, son maître le baise une dernière fois sur les naseaux [320]. (Le Docteur Pascal.)