Bru , Le Père

— Ancien ouvrier peintre, vieillard de soixante-dix ans, qui habite la même maison que les Coupeau, rue de la Goutte-d’Or, et vit dans un trou sous le petit escalier. Il a le corps voûté, la barbe blanche, la face ridée comme une vieille pomme, un air hébété [240]. Le père Bru a perdu ses trois fils en Crimée et maintenant, on le laisse mourir parce qu’il ne peut plus tenir un outil. Gervaise a été bonne pour lui, mais lorsqu’elle ne peut plus rien, le pauvre vieux n’a plus qu’à attendre la mort, se nourrissant uniquement de lui-même, retournant à la taille d’un enfant [419].(L’Assommoir.)