Avoué à Faverolles. Est mort en laissant une fortune de cinq cent mille francs aux sœurs de la Sainte-Famille. Son testament est attaqué par des petits-cousins, les Charbonnel, devenus les seuls parents de Chevassu par le décès récent de son frère [54]. (Son Excellence Eugène Rougon.)