Condamin , Madame Octavie de

— Plus jeune de trente ans que son mari, amenée un jour à Plassans on no sait trop d’où [78], madame de Condamin, très élégante, très aimable, pleine de bonne grâce, est aimée de toute la ville, où elle devient bientôt toute-puissante. Elle a vécu autrefois rue du Helder, d’une existence louche, ayant entre autres amis un puissant personnage qui l’a mariée et qui lui envoie du ruban rouge autant qu’elle en demande [314]. Agent occulte du ministre, marchant d’accord avec Félicité Rougon qui s’efface habilement, elle devient l’alliée la plus active de l’abbé Faujas, partant en campagne chaque matin, agissant sur ses amis et les amis de ses amis, distribuant des places, apprivoisant même les Paloque, apportant à la conquête de la ville tout son charme de jolie femme. (La Conquête de Plassans.)