— L’un des fondateurs du Bonheur des Dames. Après la mort de Deleuze aîné, il continue le commerce avec sa nièce Caroline, mariée à Charles Hédouin. Mais bientôt, cloué dans un fauteuil par ses rhumatismes, il ne s’occupe plus de rien et laisse aux Hédouin la direction de l’affaire [17]. (Pot-Bouille.)

Madame Hédouin, devenue veuve, a épousé Octave Mouret. Trois mois après, l’oncle meurt sans enfant, laissant toute sa pari à Caroline [25]. (Au Bonheur des Dames)__