Franchomme , Thérèse

— Sœur de Rabier. Femme de Louis Franchomme. L’assistance publique lui a confié, le 20 juin 1860, Angélique Marie, fille non déclarée de Sidonie Rougon, précédemment élevée par Françoise Hamelin; Thérèse doit enseigner à l’enfant l’état de fleuriste. Mais, veuve trois mois après, elle se retire chez son frère, à Beaumont, et c’est là qu’elle meurt bientôt, laissant Angélique Marie aux Rabier [15]. (Le Rêve.)