Gabet , La Mère

— Vieille journalière de Beaumont. On la loue tous les trois mois chez les Hubert pour la lessive [102]. Elle demeure rue des Orfèvres. Atteinte de sciatique, gardant le lit, réduite au plus profond dénûment, la mère Gabet est secourue par Angélique Marie et par Félicien de Hautecœur [119]. (Le Rêve.)