Hourdequin , Isidore

— Bourgeois de Châteaudun, né en 1767. Il descend d’une ancienne famille de paysans de Cloyes, affinée et montée à la bourgeoisie, au seizième siècle. Employé aux gabelles, orphelin de bonne heure, possédant une soixantaine de mille francs, il a été privé de sa place parla Révolution et a su faire fortune dans les biens nationaux. Il a payé trente mille francs, le cinquième de leur valeur, les cent cinquante hectares de la Borderie, ancien domaine des Rognes-Bouqueval, pas un paysan n’ayant osé risquer ses écus. Isidore avait seulement rêvé une spéculation, mais la dépréciation de la terre ne cessant pas, il a gardé le bien et s’est marié avec la fille d’un fermier voisin, qui lui apportait cinquante hectares ; il est définitivement revenu à ta culture, abandonnée depuis trois siècles par sa famille; mais il s’est consacré à la grande culture, l’aristocratie du sol, qui remplace l’ancienne toute-puissance féodale [87]. Il meurt en 1831. (La Terre.)