— Porte une redingote bleu foncé, qu’il a adoptée comme uniforme civil, depuis sa retraite [4]. Il appartient à la bande du ministre Rougon, qu’il a connu chez sou cousin Bouchard [51]. Jobelin postule pour la cravate de commandeur et pousse en même temps son fils, sollicitant constamment les faveurs ministérielles, devenant orléaniste lorsqu’elles se font attendre, affectant alors de raconter le combat de la Mouzaïa où il a fait le coup de feu à côté du duc d’Aumale [164]. Comme toute la bande, il travaille à la rentrée de Rougon, tire de lui tout ce qu’il peut et, au jour de la défaite, passe comme les autres à l’ennemi [371], comptant sur Clorinde et Delestang pour de nouveaux avantages. (Son Excellence Eugène Rougon.)