— Frère de madame de Llorentz, à qui il doit son siège de député. Tout jeune, vingt-huit ans au plus, blond et adorable, gaieté perlée de jolie femme [4], figure poupine [6]. Il fréquente chez Clorinde, sert Rougon et l’espionne tour à tour, se donnant beaucoup de mal pour être pris au sérieux. (Son Excellence Eugène Rougon.)