Landois , Auguste

— Garçon charcutier chez Quenu. Venu de Troyes, il a l’ambition de s’établir à Paris, avec l’héritage de sa mère, déposé chez un notaire, en Champagne. A fait accepter comme fille de boutique sa cousine Augustine Landois, qu’il doit épouser. Vingt-huit ans, gras d’une mauvaise graisse, blafard, tète trop grosse et déjà chauve. C’est un Quenu blême [72], habile à la confection du boudin. Avait d’abord accepté le maigre Florent, venait le voir dans sa chambre, bavardait, ressassait son rêve d’une charcuterie à Plaisance. Puis, son instinct de ras l’éloigne du ténébreux conspirateur dont la présence ajourne ses projets et il le dénonce à la préfecture, sur une facture à en-tête de la maison Quenu-Gradelle [319]. Landois finit par épouser Augustine et va s’établir à Montrouge. (Le Ventre de Paris.)