Préfet des Deux-Sèvres. On l’accuse de mœurs dissolues ; il serait au mieux avec la femme du nouveau député de Niort [160]. C’est un garçon à bonnes fortunes, blond comme une fille [304]. Il est remplacé par Du Poizat. (Son Excellence Eugène Rougon.)