Marchand de vin, rue Rambuteau, au coin de la rue Pirouette. Grosse figure régulière, barbe en collier, bel homme [22]. Loue des voitures aux marchands des quatre-saisons et leur fait des prêts à la journée en exigeant des intérêts scandaleux. Lebigre cause peu et paraît bêta, mais il a dit un jour qu’il s’était battu en 48; cela suffit pour inspirer confiance au groupe Gavard, qui accapare le cabinet du fond, où les conciliabules les plus ardents n’ont aucun secret pour Lebigre [128]. Celui-ci est, comme Logre, affilié à la préfecture de police et la tient au courant des phases du complot. Il couche avec la petite Rose, sa fille de comptoir. Très galant envers Louise Méhudin, la belle Normande, dont il flaire la dot, il lui offre le mariage, est d’abord repoussé [286], puis, après l’arrestation de Florent, comme il a, grâce aux grands services rendus, obtenu de joindre à son commerce un bureau de tabac, rêve de sa vie, il obtient la main de la Normande, qui sera superbe au comptoir [357]. (Le Ventre de Paris.)