Lemballeuse , Les

— Une nichée de pauvresses qui se terrent dans les décombres d’un vieux moulin, au clos-Marie, derrière la cathédrale de Beaumont. Il n’y a que des femmes, la mère Lemballeuse, une vieille couturée de rides, Tiennette, la fille aînée, une grande sauvagesse de vingt ans, ses deux petites sœurs, Rose et Jeanne, les yeux hardis déjà, sous leur tignasse rousse. Toutes quatre mendient par les routes, le long des fossés. Elles sont secourues par Angélique Marie et par Félicien de Hautecœur [122]. (Le Rêve.)