Lengaigne , Victor

— Frère de Suzanne. Avant le tirage au sort, c’était un grand garçon gauche. Il a été en garnison à Lille, un pays dont il ne trouve rien à dire, sinon que le vin y est cher [222]. A son retour du service, il est crâne et blagueur, personne ne le reconnaît, avec ses moustaches et sa barbiche, son air de se licher du monde, sous le bonnet de police qu’il affecte de porter encore [346]. Il crâne devant les conscrits, braillant plus haut qu’eux, les poussant à des paris imbéciles [464]. (La Terre.)