Tante de Louise Thibaudier. A loué un chalet à Arromanches [170]. C’est chez elle que Louise est ramenée, lorsqu’elle quitte Bonneville, chassée par Pauline [197]. (La Joie de vivre.)