Levaque , La

— Femme du haveur. Mère de Philomène. A quarante et un ans, elle est affreuse, usée, la gorge sur le ventre et le ventre sur les cuisses, avec un mufle aplati, aux poils grisâtres, toujours dépeignés. Oa vit chez elle dans une puanteur de ménage mal tenu [113]. Bouteloup, son logeur, l’a prise naturellement, sans l’éplucher davantage que sa soupe où il trouve des cheveux, et que son lit dont les draps servent trois mois. Tant que Philomène n’a eu qu’un enfant, la Levaque n’a point pressé le mariage avec Zacharie Maheu, ne voulant pas abandonner les quinzaines de sa fille; mais, depuis que le petit grandit, mange du pain et qu’un autre est veau, elle se trouve en perte et pousse furieusement à la mise en ménage, en femme qui n’entend pas y mettre du sien [115]. Après la grève, la Levaque est enceinte, Levaque est en prison, c’est Bouteloup qui le remplace en attendant, [585]. (Germinal).