Mareuil , Louise de

— C’est une enfant de dix-sept ans, chétive, légèrement bossue, d’une grâce maladive [4]. Fille d’un colosse sain et d’une mère bien bâtie, sa difformité, ses allures de bohémienne millionnaire, sa laideur effrontée et charmante s’expliquent par la nymphomanie maternelle [144]. Avec sa poitrine plate, sa petite tête laide et futée de gamin, elle ressemble à un garçon déguisé en fille, elle a des plaisanteries de pensionnaire émancipée [197], un sourire vague de sphinx vicieux [324], des instincts mauvais. C’est d’un air tranquillement amical qu’elle a surpris l’inceste de Maxime Saccard et de Renée. Déjà très malade à la veille de son mariage avec Maxime, elle meurt pendant le voyage de noces et est enterrée dans une petite ville de Lombardie [337]. (La Curée)

(1) Louise de Mareuil, mariée, en 1863, à Maxime Rougon, dit Saccard ; meurt la même année sans enfant. (Arbre généalogique des Rougon-Macquart.)