— Gros chien de montagne, croisé de terre-neuve, appartenant aux Chanteau [8]. Robe blanche aux longs poils frisés, une seule tache noire à l’œil gauche [18]. Cette bête affectueuse, au regard presque humain, remplit la maison, se faufilant partout, partageant les joies et les peines de tous. Dès le premier jour, il a deviné en Pauline une amie des bêtes et des gens. Mathieu a quatorze ans à la mort de sa maîtresse, madame Chanteau. Encore très vif, il passe des nuits à chasser les souris [229]. Vieillesse pénible ; son arrière-train se paralyse, des hémorragies continuelles l’épuisent peu à peu. Il meurt doucement dans les bras de son maître Lazare [286]. (La Joie de vivre.)