Chat des Quenu, aimé de la petite Pauline [101]. Sa peau pète de graisse. C’est un gros chat jaune, avec un double menton, plein de quiétude dans ce milieu d’abondante nourriture. Troublé par l’intrusion du triste Florent, Mouton ne digère plus en paix ; il participe à l’hostilité générale et ne retrouvera son bel appétit qu’après le départ de ce maigre inquiétant [349]. (Le Ventre de Paris.)