Fils de Louise Méhudin, la belle Normande, qui l’a mis au monde sept mois après la mort d’un fiancé, employé à la Halle. A grandi librement au milieu de la poissonnerie, exprimant ses admirations par un éternel « C’est rien muche ! » qui lui vaut son surnom. Est, à sept ans, un petit bonhomme joli comme un ange et grossier comme un roulier. Cheveux châtains crépus, beaux yeux tendres, bouche pure, il dit des mots gras à écorcher un gosier de gendarme. Son grand succès est de faire la maman Méhudin quand elle est en colère [149]. Attiré par la chaleur du poêle vers le bureau de l’inspection, il a intéressé Florent qui, dans son rêve secret de dévouement, veut l’instruire, retrouvant en lui son jeune frère Quenu au bon temps de la rue Royer-Collard. Muche, docile et aimant, s’attache à Florent et devient le trait d’union entre sa mère et son professeur ; les leçons continuent rue Pirouette, Muche étudie gravement, il apprend l’écriture sur des cahiers où Florent a tracé des modèles subversifs, formules lapidaires qui seront une lourde charge contre lui dans l’affaire du complot des Halles [335]. (Le Ventre de Paris.)