Poirette , Le Père

— Un paysan de Bennecourt, aux yeux rapetisses de vieux loup. Il possède une grande lanterne de maison que Claude Lantier et Christine prennent en location pour deux cent cinquante francs par an [184]. (L’Œuvre.)