Prouane , Famille

— Habitants de Bonneville. Prouane, qui a eu un grade dans la flotte et qui écrit comme un maître d’école, est bedeau de’ l’abbé Horteur et secrétaire de la mairie. Le ménage comprend le mari, la femme et une fillette scrofuleuse, d’une maigreur ardente, avec de gros yeux à fleur de tête, où, dés l’âge de onze ans, a flambé l’hystérie. Les deux Prouane vivent de la pêche aux crevettes; ils sont presque toujours ivres. L’enfant finit, par boire comme eux et vient, hébétée par l’ivresse, mendier chez Pauline Quenu. La femme a gardé madame Chanteau morte [238]. Comme tout le village, Prouane se moque de 1’estacade construite par Lazare Chanteau pour endiguer la mer [260]. (La Joie de vivre.)