Frère cadet de l’abbé Jouve. Grand, carré, large figure de notaire de province, déjà tout gris à quarante-cinq ans, il garde dans ses gros yeux bleus l’air étonné, naïf et doux d’un enfant [321. Il a fondé rue de Rambuteau une spécialité d’huiles et de produits du Midi, il v gagne beaucoup d’argent. Originaire de Marseille où il a connu les Grandjean, il aide son frère à tirer d’embarras Hélène devenue subitement veuve. Fréquente chez celle-ci et se prend bientôt pour elle d’une affection profonde, presque paternelle, dont il reporte une Pelle part sur la fillette Jeanne. Partageant la haute tolérance de l’abbé, il assiste, plein d’une douleur muette, à la crise passionnelle d’Hélène Grandjean et s’offre ensuite à l’abandonnée, comme un refuge tendre etdoux. (Une Page d’Amour. )

Rambaud s’est retiré des affaires et est allé habiter Marseille avec sa femme. Son mariage a fait de lui un cousin par alliance de Lisa Quenu. A ce titre, il est nommé membre du conseil de famille de la petite Pauline [26]. Il consent par lettre à l’émancipation [117]. (La Joie de vivre.)

Rambaud mène une heureuse existence avec Hélène, qu’il idolâtre [129]. (Le Docteur Pascal.)

(1) Rambaud, se marie en 1857, avec Hélène Mouret, veuve en premières noces de Grandjean. (Arbre généalogique des Rougon-Macquart.)