Rozan , Duc de

— A été le premier amant de Renée Saccard, grâce à l’obligeant intermédiaire de madame de Lauwerens [133]. Remarqué pour sa douceur et sa tenue, il a été trouvé, en tête-à-tête, nul, déteint, assommant [ 130]. A trente-cinq ans, las d’ennuyer les femmes de son monde, il aspire aux faveurs exclusives de Laure d’Aurigny ; mais, tenu en laisse par la duchesse sa mère, il se met entre les mains de l’usurier Larsonneau, qui lui fait des prêts à cinquante pour cent [254] Devenu maître de son patrimoine, il laisse cinq cent mille francs aux mains de Laure et mange son second demi-million avec Blanche Müller [313]. (La Curée.)