Tourmal , Famille

— Famille de Bonneville, vivant de rapines. Le père aide à la contrebande, le grand-père va la nuit ramasser des huîtres à Roqueboise, dans le parc de l’Etat [130]. On les condamne tous deux à la prison. La femme Tourmal ravage les champs ; la fillette, dressée à la mendicité, par- court le pays en tendant la main et en volant ce qu’elle trouve. Secourue par Pauline Quenu, elle cherche à dérober une timbale [277], puis une cafetière [430]. (La Joie de vivre.)