La femme de chambre de Nana. Se dit fille d’une sage-femme de Bercy, qui a fait de mauvaises affaires; elle est entrée chez un dentiste, puis chez un courtier d’assurances, mais ça ne lui allait pas, et elle énumère, avec une pointe d’orgueil, les dames où elle a servi comme femme de chambre. Souvent, elle a tenu leur fortune dans sa main, les aidant à duper leurs messieurs sérieux, à dissimuler l’amant de cœur. Avant d’être chez Nana, elle a servi Blanche de Sivry. Très brune, coiffée de petits bandeaux, elle a une figure longue, en museau de chien, livide et couturée, avec un nez épaté, de grosses lèvres et des yeux noirs sans cesse en mouvement [38]. Sûre de l’avenir de Nana, recevant toutes ses confidences avec une sympathie respectueuse, lui donnant des conseils discrets, elle ne se décourage pas devant une fugue bête qui a mis la cabotine aux bras de l’acteur Fontan. La crise passée, madame somptueusement installée avenue de Villiers, Zoé triomphe; elle est la maîtresse de l’hôtel, faisant sa pelote tout en servant le plus honnêtement possible, organisant le désordre pour gagner beaucoup d’argent et s’établir [479]. Elle reprendra l’établissement de la Tricon, un vieux projet longtemps couvé; pleine d’idées larges, elle doit agrandir la chose, louer un immeuble entier et y réunir tous les agréments [498]. (Nana.)