— Fils de Guiraude, frère de Sophie. Son père, ouvrier tanneur, est mort phtisique. A vingt et un ans, Valentin, qui a vécu dans le contact quotidien du père, est chétif, les cheveux et la barbe rares, les pommettes saillantes et rosées dans un teint de cire. Le docteur Pascal parvient à retarder ta catastrophe par des piqûres de substance nerveuse, niais Valentin meurt de la phtisie héréditaire [214]. pendant que sa sœur Sophie. échappée au milieu, grandit en santé et en beauté. (Le Docteur Pascal.)