Aubertot , Madame Elisabeth

— Veuve du notaire Aubertot, sœur du président Béraud Du Châtel, tante de Renée et de Christine. Quand madame Béraud Du Châtel est morte en mettant sa seconde fille au monde, madame Aubertot a recueilli l’enfant ; devenue veuve quelques années après, elle a ramené Christine dans la maison paternelle, où elle-même s’est installée. C’est une petite vieille de soixante ans, d’une amabilité exquise [22], et qui aime tendrement ses nièces. Désespérée de la grossesse clandestine de Renée, s’accusant d’un manque de surveillance et voulant atténuer aux yeux du père l’énormité de la faute commise, elle s’est laissé suggérer par Sidonie Rougon l’idée d’un mariage de Renée avec Aristide Saccard. A celui-ci, elle fournit un apport de deux cent mille francs ; à. Renée, elle donne de vastes terrains situés à Charonne. Madame Aubertot meurt en 1863, quelques mois avant Renée. (La Curée.)