— Conservateur des eaux et forêts, à Plassans. Bel homme de soixante ans, à l’air conservé, fort de teint. Toujours à cheval, ganté, les culottes collantes [45]. Originaire de Bourgogne, il a fait un mariage équivoque et a été nommé à Plassans à la veille de l’Empire ; il laisse toute liberté d’allures à sa femme et se distrait dans de vilaines aventures de fillettes [292]. Son régal est de raconter les histoires scandaleuses de la ville, se moquant du monde, mentant, traversant toutes les intrigues avec un bel air cynique, rappelé parfois à tordre par madame de Condamin, qui se sert habilement de ce dangereux et perfide bavard [293]. (La Conquête de Plassans)