— Chef de gare au Havre. Bel homme, très brun, bien tenu, ayant les allures d’un grand commerçant tout à ses affaires. Se désintéresse volontiers de la gare des voyageurs, se consacrant surtout au mouvement des bassins, au transit énorme des marchandises, en continuelles relations avec le haut commerce du Havre et du monde entier. Veuf, père d’une grande fille toujours en pension, il serait au mieux, dit-on, avec mademoiselle Guichon, la buraliste [85]. (La Bête humaine.)