Deneulin , Jeanne

— La seconde fille de Deneulin. Dix-neuf ans à peine, petite, cheveux dorés, d’une grâce caressante [330]. Ayant perdu leur mère très jeunes, les deux sœurs se sont élevées toutes seules, assez mal, gâtées par leur père. Jeanne est folle de peinture, d’une hardiesse de goût qui la singularise ; elle s’est déjà fait refuser trois paysages au Salon. Avec sa sœur, elle reste rieuse dans la débâcle; la misère menaçante révèle chez ces jeunes filles de très fines ménagères [88]. (Germinal.)