Mascart , Le Père

— aveugle paralytique. Habite rue Basse, à Beaumont. Angélique Marie lui fait manger elle-même l’assiettée de soupe qu’elle lui apporte [119]. (Le Rêve.)