Maugendre , Madame

— originaire de Marseille, sœur du capitaine Chave. Sèche, active, elle a travaillé comme son mari et gagné sa part de la fortune. Elle voit avec inquiétude Maugendre se lancer dans les spéculations de Bourse, car elle a toujours professé contre le jeu une haine de bonne ménagère. Mais, si des angoisses l’agitent, elle a les yeux enflammés au moindre gain [203]. Un jour, elle devient plus enfiévrée, plus âpre que son mari, c’est elle qui le gourmande de sa timidité; acharnée aux grands coups de hasard, elle s’exalte sur les renseignements de la Cote financière, une vieille feuille honnête qui inspire confiance à tous les rentiers, mais qui a été achetée par Saccard [301]. Et madame Maugendre, si prudente autrefois, si économe, la terreur de ses bonnes, toujours sur leurs talons, à éplucher leurs comptes, ne parle plus que par centaines de mille francs [386]. Après la ruine, elle et son mari sont secourus par le gendre qu’ils avaient méprisé, et qui les installe à Clichy, dans un rez-de-chaussée, avec jardin pas cher [388]. (L’Argent.)