Remanjou , Mademoiselle

— Voisine des Lorilleux, rue de la Goutte d’Or. Petite vieille qui habille des poupées à treize sous [71]. Toute fluette dans l’éternelle robe noire qu’elle semble garder même pour se coucher [85]. Elle est conviée à la noce des Coupeau et, sous le pont Royal elle raconte ses souvenirs : en 1817, elle allait dans un coin de Marne, avec un jeune homme qu’elle pleure encore [99]. (L’Assommoir.)